Press "Enter" to skip to content

La dernière croisière (avant la pandémie)

Fin février 2020. Nouvelle croisières très attendue (la 47e pour moi). 20 nuits au départ de Dubaï à bord du Norwegian Spirit, complètement rénové quelques semaines auparavant. Et que de commentaires autour de moi…

« Tu vas vraiment partir ? »
« Tu n’as pas peur de ce virus ? »
« Tu vas te retrouver bloquer, tu ne pourras pas rentrer ! »

Des amis et des collègues

Les informations à propos du coronavirus sont inquiétantes, mais personne ne réalise ce qui est sur le point d’arriver dans le monde entier. On est quand même parti, et la croisière ne fut pas exactement celle attendue. Prévue pour visiter les Seychelles, la Réunion, l’Ile Maurice, Madagascar et plusieurs ports d’Afrique du Sud, sur les 20 jours du voyage, on a finalement passé 16 jours consécutifs en mer. Il nous en reste cependant de très bons souvenirs.

L’embarquement, comme si de rien n’était

La carte magique… (4UDP = forfait de 4 diners, PPB = Premium Plus Beverage package, forfait boisson « premier plus »).

Après quelques jours passés à Dubaï, l’embarquement se passe idéalement. On profite de la priorité de notre statut de Platinum Plus et tout est rapide, sans surprise, même l’accès à la cabine est déjà possible alors qu’il n’est que 12h30. Le Norwegian Spirit, tout comme neuf, est magnifique.

Aucune alerte particulière nous est donnée à l’embarquement. Les informations en provenance d’autres croisières (comme ce qui se passe sur le Diamond Princess) circulent mais semblent si loin de nous.

Le nouveau Spirit est magnifique

On découvre donc sereinement le bateau qui a subit un relookage assez impressionnant qui ne s’est pas limité à un simple coup de peinture. On partait de loin car le décor d’origine était plutôt clinquant et vieillot !

La volonté de Norwegian Cruise Line de moderniser leur « vieux » Spirit pour le rapprocher des derniers paquebots de la marque change tout. Finis également les jeux dédiés aux enfants autour des piscines, le nouveau style semble plutôt réserver les lieux aux adultes et au calme !

Les premiers jours, des escales, comme prévu !

Et c’est parti pour 20 jours de croisière aux escales idylliques. Evidemment, nous nous sommes fait rattraper par les effets du coronavirus et rapidement des ports nous ont refusé leur accès. Cela va commencer par les Seychelles, mais à partir de là, même si on nous assure que les choses vont s’arranger, plus aucun port n’acceptera notre passage, parfois après d’âpres négociation de la compagnie qui souffle le chaud et le froid jour après jour. Tous les passagers sont contrôlés un à un à plusieurs reprises, et on nous annonce qu’aucun cas de COVID-19 n’est détecté à bord. Cela ne change rien à l’affaire. Finalement, le bateau sera une bulle sans coronavirus, protégée du monde extérieur puisqu’aucun contact n’a lieu.

On aura au moins visité Abu Dhabi (et son impressionnant musée du Louvre), Fujairah et Muscat.

Voilà un petit comparatif entre ce qui était prévu et ce qui s’est vraiment passé en terme d’escales. A l’arrivée, sur 20 jours, nous aurons passé 16 jours d’affilé en mer !

Ce qui était prévuCe qui s’est vraiment passé
DUBAI, UNITED ARAB EMIRATESDUBAI, UNITED ARAB EMIRATES
ABU DHABI, UNITED ARAB EMIRATESABU DHABI, UNITED ARAB EMIRATES
FUJAIRAH, UNITED ARAB EMIRATESFUJAIRAH, UNITED ARAB EMIRATES
MUSCAT, OMANMUSCAT, OMAN
AT SEAAT SEA
AT SEAAT SEA
AT SEAAT SEA
PORT VICTORIA, SEYCHELLES (OVERNIGHT)CANCELLED => AT SEA
AT SEAAT SEA
NOSY BE, MADAGASCARCANCELLED => AT SEA
AT SEAAT SEA
PORT LOUIS, MAURITIUSCANCELLED => AT SEA
POINTE DES GALETS, REUNIONCANCELLED => AT SEA
AT SEAAT SEA
AT SEAAT SEA
RICHARD’S BAY, SOUTH AFRICA (OVERNIGHT)CANCELLED => AT SEA
PORT ELIZABETH, SOUTH AFRICACANCELLED => AT SEA
MOSSELBAY, SOUTH AFRICACANCELLED => AT SEA
CAPE TOWN, SOUTH AFRICACAPE TOWN (directement pour l’aéroport)

Changement de programmes : des jours en mer

Sacrée expérience qui s’est finalement bien passée car nous avons pu profiter à fond du bateau. On aurait pu manquer de vivres, mais nous avons été ravitaillé à l’Ile de la Réunion. Des navettes ont pu faire des allers-retours à terre, et sans contact, charger de quoi nourrir les 2 000 passagers et 1 000 membres d’équipage.

Armés d’un forfait boisson Premium Plus, de quelques repas offerts dans les restaurants de spécialité et d’une bonne connexion internet, ainsi que d’un accès au spa et aux piscines… on a pris du bon temps, rythmé par les annonces du Capitaine qui a finalement décidé de ne plus tenter chaque escale et d’aller directement au port d’arrivée, Cape Town, où nous sommes arrivé avec plusieurs jours d’avance, mais où il nous a fallu attendre de longues journées avant d’avoir l’autorisation d’accoster et d’avoir la confirmation de pouvoir désembarquer.

Consolations

Le vol retour que nous avions réservé de Cape Town à Paris a été annulé, et plus aucun vol Air France n’était prévu au départ de Cape Town. Obligé de trouver un plan B aussi vite que possible. Finalement, un vol local nous a déposé à Johannesburg d’où l’avant dernier vol assuré par Air France nous a ramené à Paris… en plein premier confinement.

La compagnie Norwegian Cruise Line nous a remboursé 50% du prix de notre croisière et nous a offert 75% de réduction sur une future croisière de notre choix. Pas mal.

Dernier petit bonus, dans le chaos de l’embarquement dans l’avion pour Paris, dans lequel de nombreux voyageurs voulaient monter, on s’est retrouvé surclassés en Business !

Et j’ai eu mon 2ème certificat de passage de l’équateur ! 😁

Certificat de passage de l'équateur
Certificat de passage de l’équateur

L’album photo de cette croisière se trouve ici, sur Flickr. Avant d’embarquer nous avons passé un peu de temps à Dubai (Hôtel et visite).

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *