Press "Enter" to skip to content

Croisière inaugurale du Norwegian Encore (novembre 2019)

Depuis que j’ai découvert le monde des croisières, je m’intéresse au lancement des nouveaux bateaux. Avec Norwegian Cruise Line, compagnie avec laquelle tout a commencé pour moi en 2005, j’ai pris ce qu’on pourrait appeler une habitude : participer aux croisières inaugurales de leur nouveau navire. Ca a commencé avec le Norwegian Epic en 2010, puis ça s’est enchainé avec les Breakaway, Getaway, Escape, Bliss et Encore. Je n’ai pas pu tester le Norwegian Joy qui avait été envoyé directement en Asie, mais j’ai quand même réussi à grimper à bord, plus tard, au départ de Shanghaï, une aventure que je raconterai certainement bientôt.

Ces croisières inaugurales sont souvent des transatlantiques, au départ de Southampton et à destination de New York ou Miami. Seul le Bliss a fait exception : j’avais préféré les 14 nuits de Miami à Los Angeles via le Canal de Panama à la transatlantique qui avait précédé. Et je ne le regrette pas !

Le Norwegian Encore a donc débuté par une traversée Southampton – New York. Initialement prévue pour durée 11 nuits, elle a été raccourcie à 9, avec une « overnight » (nuit sur place) à New York. Le prix avait été revu bien à baisse, pour calmer les complaintes des futurs passagers.

Southampton by night peut avoir un coté pittoresque. Ce soir-là, en cette fin d’automne, il bruine, il fait plutôt frais, tout pour créer l’ambiance avec le lieu.

Petit plaisir de fan de bateau de croisière, à Southampton on peut souvent aller observer les bateaux en bout de quai avant d’embarquer plus tard. Ici, la veille au soir, le Norwegian Encore était à quai, avec à son bord tout la presse spécialisée à des fins de démonstrations.

Norwegian Encore
Norwegian Encore
Norwegian Encore

Dernier navire de la classe Breakaway Plus, son nom est justement un clin d’oeil au succès de cette lignée de bateau (dont l’Escape, le Joy et le Bliss font aussi partie) : ce sont des « encore » au sens des rappels à fin d’un spectacle. Evidemment, en français, ça peut prendre d’autres sens, comme « encore un bateau Norwegian », ce qui me va bien aussi !

J’ai choisi une cabine avec balcon à l’arrière. C’est une des vues que je préfère ! Je pourrais passer des heures, assis, à regarder l’océan et le sillage laissé par le bateau. Rien de bien spécial à dire sur les cabines. Elles sont confortables, avec suffisamment de rangements pour vider ses valises et tout oublier pendant la traversée. Le premier jour, les quelques récompenses pour la fidélité (j’ai fait plus de 30 croisières sur cette compagnie, je suis au niveau Platinum Plus de leur programme) sont déposés dans la cabine : une bouteille de vin pétillant, des fraises recouvertes de chocolat, des bouteilles d’eau… il y aura aussi 2 repas dans des restaurants de spécialités, un bon pour le lavage d’un sac de linge, et quelques autres petits cadeaux.

Comme sur tous les navires récents de Norwegian, le chandelier au centre de chaque bateau leur est spécifique. Celui du Encore est inspiré de la pollution maritime (les sacs plastiques qui envahissent les mers). C’est spécial… mais réussi !

Autre classique des bateaux Norwegian, leur spa. A chaque nouveau navire, un spa un peu plus impressionnant. Il est possible d’acheter un pass pour accéder à la « Thermal Suite », un espace composé de vestiaires, de douches et d’un spa avec sauna, hammam, une grotte de sel et une pièce enneigée, un bain avec des jets, un jacuzzi… Le pass offre un droit d’entrée permanent, aux horaires d’ouverture (8h-22h en général). Idéal pour une transatlantique, et une remise en forme ! Des soins spécifiques sont possibles, mais très chers. Par contre, quand on a les moyens, le cadre est magnifique.

La partie « fun » du bateau n’est pas en reste. Entre une piste de karting, un décor pour jeux en réalité virtuelle, et le « Galaxy Pavilion » dans lequel on trouve l’état de l’art en jeux vidéo, on peut passer de bons moments à se mesurer aux autres passagers !

Pour décompresser après ce genre d’émotions, les bars et lounges sont nombreux et disséminés un peu partout sur le bateaux. L’Observation Lounge occupe une grande partie du pont 15, à l’avant, avec une vue imprenable sur les alentours et un cadre somptueux. Les ponts 6, 7 et 8 (appelé le « 678 ») regroupent également de quoi occuper ses journées et ses soirées. Un Starbucks Coffee, un bar à bières, un bar à whisky, un bar à vin… et de multiples lieus pour des groupes de musique, d’activités sociales (le Social Club où on peut également rire en écoutant différents comiques… en langue anglaise…).

Ces lieus sur le pont 8 donnent pour la plupart sur le Waterfront, une promenade qui est donc bordée de bars, de restaurants, un vendeur de glaces… et de canapés très accueillant. Mais en novembre, au milieu de l’océan Atlantique, il valait mieux être couvert. Même si cela reste très agréable d’en profiter, ce Waterfront prend tout son intérêt quand il fait beau et chaud !

Plusieurs bars propose des jus de fruits frais, comme j’aime. Un jus d’oranges pressés est vendu $3.50, sauf si on a la chance d’avoir le forfait boisson « Premium Plus ».

Et coté restauration, le choix est toujours aussi varié. Les restaurants principaux (dont le Taste et le Savor ou le Manhattan) ou même le buffet (Garden Café) ont des menus variés, originaux ou classiques (à l’américaine). La qualité est au rendez-vous.

Les restaurants de spécialités ont aussi la part belle. Leur prix sont parfois élevés, soit avec un montant fixe, soit à la carte, mais la qualité et l’originalité est indéniable. L’Ocean Blue, le Bistrot et bien d’autres… sans oublié l’un de mes préférés, le Food Republic (article à venir).

Pour les plus gourmands, un passage par Coco’s s’impose !

Norwegian Cruise Line a la bonne réputation de proposer des spectacles dignes de Broadway. Ce sont d’ailleurs assez souvent des adaptations très fidèles de ce qu’on peut voir dans les théâtres New Yorkais. Sur le Encore, ce sont 2 de ces spectacles qui sont joués au long de la croisière : The Choir of Man, où les spectateurs commencent leur soirée à boire un verre accoudés au bar sur la scène… original ! Et Kinky Boots, comédie musicale récompensée de 6 Tony Awards. Autant dire qu’on ne regrette pas sa soirée quand on assiste à de tels spectacles !

Allez, une petite compilation vidéos de quelques bons moments de cette transatlantique !

Dernier petit tour, le « ship in ship », la partie réservée aux suites, le Haven. Présent depuis le Norwegian Epic, NCL a sans cesse amélioré le concept et propose sur le Encore la version la plus aboutie du lieu. Le seul bémol, à part le prix très élevés des cabines, c’est l’autosatisfaction de la compagnie à déclarer l’enclave comme digne des compagnies les plus luxueuses… si pour le prix c’est vrai, pour le service et les repas (très bon, bien sûr), il y a encore un gap. Le gag : demandez une bouteille d’eau minérale… NCL, dans le Haven, vous la facturera !

Petit clin d’oeil pour le retour de New York vers Paris : on a voulu tester une compagnie aérienne qu’on ne connaissait pas : La Compagnie. Ses avions sont uniquement composés de sièges Business. Excellent rapport qualité-prix, à tout point de vue, et un retour en douceur.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *