Press "Enter" to skip to content

Le tour de l’Islande sur le Viking Jupiter

Réservation et voyage vers l’Islande depuis la France

La reprise des croisières se fait lentement en ce mois de juillet 2021, et chaque compagnie relance tour à tour ses navires. Certaines de ces compagnies ont dû fortement remanier leur offre, allant jusqu’à supprimer un grand nombre de croisières bien au-delà de leur reprise, jusqu’en 2022. Cela prendra des mois pour les plus grosses compagnies avant d’être à nouveau 100% opérationnelle.

En m’intéressant à ces redémarrages, je suis tombé sur le Jupiter de la compagnie Viking, positionné à Reykjavik en Islande, et proposant une croisière autour de l’ile en 7 nuits. C’est vraiment sur un coup de tête que j’ai tenté de réserver cette croisière dont le départ était le mardi 3 août 2021, alors que nous étions le dimanche 1er août. Etonnamment, la compagnie acceptait encore des réservations à 48h du départ !

Ce fut chose faite, juste après avoir vérifié les conditions de voyages vers l’Islande depuis la France, et jeté un oeil sur les vols disponibles. Le voyage était possible si on était vacciné et si on avait un test PCR négatif de moins de 72h.

Protocole sanitaire

Pour l’embarquement, mêmes règles : vaccination obligatoire et test PCR négatif récent. A bord, le port du masque est obligatoire, sauf lors qu’on est assis pour boire un verre ou manger, et sauf dans sa cabine. En complément, chaque passager doit accomplir 2 tâches tous les matins : mettre un peu de salive dans un tube qui se trouve dans sa cabine, et dont le contenu servira pour test, et prendre sa température sur les écrans disponibles un peu partout sur le bateau. Il n’y a pas eu de cas de covid durant cette croisière, évitant à un éventuel malheureux passager d’être débarqué immédiatement et rapatrié chez lui, grâce à son assurance Covid obligatoire.

La capacité du navire a été limitée à 750 passagers (au lieu des 930 possibles) pour cette croisière. Lors des escales, les sorties étaient libres. Le masque, à terre, n’était obligatoire qu’à l’intérieur.

Les principes de Viking Ocean Cruises

La compagnie Viking Cruises a débuté son activité avec des croisières fluviales. Elle a de nombreux bateaux à travers le monde. Son activité sur les océans est plus récente. Le premier bateau de cette activité a été lancé en 2015. Depuis la flotte s’est agrandie à bon rythme, avec désormais 8 bateaux : Star, Sea, Sky, Orion, Jupiter, Venus, Mars (2022) et Neptune (2022). Tous ces bateaux sont globalement identiques. Même capacité (930 passagers), même design, même organisation. C’est une compagnie « all inclusive », qui se vante d’ailleurs de ne pas répliquer les travers de ses concurrentes (dont le fameux « nickel and dime »). A chaque escale, il y a une excursion incluse dans le prix de la croisière et d’autres, payantes. Les boissons sont incluses, avec du vin ou de la bière aux repas. Un choix plus large de boissons est disponible à la carte, ou avec le « Silver Beverage Package » (environ $20 par jour et par personne). Cela vaut la peine si vous buvez quelques verres en dehors de repas et  si vous voulez élargir le choix des vins.

Le wifi est également inclus dans le prix de la croisière. Il n’y a pas d’upgrade possible, et ce n’est pas du wifi pour le streaming. Il fonctionne à peu près correctement mais n’est pas très rapide.

Autre point différenciant de Viking : les services liés au type de la cabine. Plus on choisit une grande cabine, plus les services associés augmentent. Par exemple, en Veranda (cabine avec balcon, la plus simple), vous n’avez que des boissons sans alcool dans votre frigo (qui sont incluses dans le prix, et ravitaillée quotidiennement). Dans une cabine Penthouse, plus grande, le frigo contiendra des boissons alcoolisées, ainsi qu’une bouteille de champagne le premier jour. Etc.

Autre distinction entre les niveaux de cabine, le délai avec lequel les passagers peuvent réserver leurs excursions et leurs diners à l’avance. Les Suites verront ces réservations ouvertes le plus tôt, puis ce seront les Penthouses, puis les Verandas, qui pourront réserver… ce qu’il reste.Il y a quand même quelque chose qui n’est pas inclus dans le prix soit disant « tout inclus », ce sont les « autogratuities », ce forfait quotidien par passager pour le service en chambre, classique sur la plupart des compagnies, mais assez souvent inclus désormais dans le prix au départ. Ici, c’était $15 par jour et par passager, soit $210 pour la croisière de 7 nuits dans une cabine à 2.

Leur présentation de ce que Viking n’est pas… retient également l’attention !

La cabine

Ma cabine était une Penthouse, d’environ 34 m2, avec un balcon un peu plus large que les cabines Veranda. La chambre est en 2 parties, l’une avec le lit, l’autre avec un canapé et un fauteuil autour d’une table basse. Elle est comparable à ce que d’autres compagnies appellent souvent « mini-suite ». Pour le rangement, c’est impressionnant, avec 2 meubles plein de tiroirs, plus un placard à l’entrée. Un des meubles fait office de bureau avec prises électriques à différents formats, ainsi que des prises USB. On retrouve aussi cette variété de prises de chaque coté du lit. On apprécie évidemment les doubles prises USB des 2 cotés également.

En face du lit, une télévision de 42″ est fixée au mur. Il n’est pas possible de changer son orientation, et donc la regarder depuis la partie salon de la cabine n’est pas idéal. Elle est équipée d’une barre de son, ce qui améliore la qualité d’écoute. Le système permet d’accéder toutes les informations du bateau, de réserver des excursions ou les diners dans le divers restaurants. Une sélection de chaines internationales est accessible en mode TV, mais lors de ma croisière, les flux étaient pratiquement tous coupés. Enfin, il est possible de regarder des films ou des séries à la demande. Le catalogue est assez réduit, mais suffisamment varié. A noter que, comme la plupart des compagnies, Viking ne donne pas accès aux prises HDMI du téléviseur, donc pas possible de brancher (physiquement) une source externe.

Un frigo contient des boissons incluses et renouvelées chaque jour. Dans une Penthouse, il y a quelques soda, de mini bouteilles de spiritueux, ainsi qu’une bouteille de champagne (qui elle, n’est pas renouvelée). Une carafe d’eau est également disponible dans la chambre.

L’accès au balcon, comme cette cabine est un peu plus large que les Veranda, est différent des classiques grandes baies vitrées coulissantes : une grande fenêtre fixe apporte le la lumière à la pièce et à la partie salon, et une porte, séparée, s’ouvre vers l’extérieur. C’est une configuration plus agréable, c’est vrai.

La salle d’eau est équipée d’une douche, d’une vasque entourée de rangements, et d’un WC. Elle est chauffée par le sol, ce qui n’est pas désagréable ! Différents articles de toilette sont à disposition, renouvelés au fur et à mesure des jours.

A disposition également, un système d’audioguide qui est utilisé lors des excursions, mais aussi pour se balader sur le navire et écouter les explications sur les différentes parties ou les oeuvres d’art ici et là.

Un service de nettoyage payant est disponible. A noter qu’il y a également des « launderettes », de petites laveries en self-service, avec lave-linges, sèche-linges ainsi que des tables et fers à repasser… et le produit pour la lessive est offert ! Pratique.

Le Viking Jupiter

On ne peut pas être dépaysé d’un navire à l’autre chez Viking Ocean Cruises. Tous les bateaux sont les mêmes. Les ponts pour les passagers sont numérotés de 1 à 8, en-dessous desquels il y aussi le pont A, où se trouve l’infirmerie et, la plupart du temps, l’entrée/sortie du bateau.

Au pont 1 se trouvent quelques magasins, la salle de sport, le spa, l’accueil (ouvert h24), l’atrium, un bar lounge. Au pont 2, les restaurants Chef’s Table, Manfredi,  The Restaurant, avec plusieurs salles privatives. Entres les ponts 3 et 6, principalement des cabines. Au pont 7, le Word Café, l’Explorer’s Lounge, les piscines, le Winter Garden…

Il y a 2 groupes d’ascenseurs qui semblent suffisamment efficaces pour ne jamais avoir à attendre longtemps. Le design est scandinave, c’est assez sobre mais toujours très classe. Quelques peau de bêtes donnent bien un coté « viking » aux différents lieus. Il n’y a pas de cabines intérieures, elles donnent toutes sur l’extérieur avec un balcon.

Bonne surprise également : on trouve ici et là des prises électriques et USB un peu partout, parfois directement intégrées aux meubles !

Les piscines

Quand on regarde les bateaux de Viking, on ne peut pas louper à l’arrière la piscine à débordement. C’est un des points marquants du design. Facile d’accès, on peut s’y baigner en toute tranquillité car elle n’est pas trop fréquentée car Viking a choisi de ne pas surcharger ses bateaux en nombre de passagers. Ca se ressent. On peu profiter d’une vue imprenable, que le bateau soit à quai ou en train de naviguer. L’eau est chauffée (28 degrés Celsius).

L’autre piscine est à l’intérieur. Elle est plus grande et permet de nager un minimum. Egalement chauffée, elle jouxte un bain à remous. Elle est située sous un toit qui peut s’ouvrir lorsque les conditions extérieures le permettent. En Islande, je ne l’ai vu jamais ouvert ! Dans le même lieu, se trouvent le Pool Grill et le Pool Bar. On peut donc boire un verre ou manger un morceau sur le pouce en journée.

Les 2 piscines fermaient vers 20h durant cette croisière. La plupart du temps, et c’était un vrai plaisir, il n’y avait pas foule et l’ambiance était systématiquement calme, silencieuse et donc reposante.

Les bars et lounges

Le Viking Bar est au pont 1, dans le « Viking Living Room ». C’est là que se trouve l’atrium, et où se produisent des artistes, violonistes, pianistes… c’est un grand salon avec différentes parties et recoins, tous chaleureux. En plus de toutes les boissons, il y a un coin snack dont le contenu varie en fonction de l’heure de la journée : des viennoiseries le matin, des petits sandwiches en journée, des apéritifs salées en soirée, des desserts sucrés plus tard dans la nuit…

Le second bar se trouve dans l’Explorers’ Lounge, aux pont 7 et 8. Situé à l’avant du navire, il offre un vue panoramique sur 2 étages. Là aussi, des snacks sont proposés à différentes heures de la journée au Mamsen’s. Les gaufres valent le détour !

C’est au fond du World Café que l’on trouve un 3e bar, l’Aquavit Bar. Il sert les boissons pour les repas pris dans ce buffet, ainsi que les commandes venant de la piscine extérieure.

Le World Café propose en permanence café et thé, jour et nuit.

Et finalement, le TorsHavn est le bar de nuit, ouvrant à partir de 21h. Des musiciens s’y produisent régulièrement.

Les restaurants

Le restaurant principal s’appelle « The Restaurant »… il est possible de réserver sa table, mais ce n’est pas une obligation, et il n’y a pas d’heures fixes genre premier et deuxième service (ouf !). En plus des propositions qui changent tous les soirs, un menu entrée, plat, dessert est inspiré des traditions culinaires de l’escale du jour ou de la région de la croisière, ainsi qu’un menu végétarien. Les plats sans gluten sont signalés à travers la carte et sont assez nombreux. Il est ouvert pour le petit déjeuner et le diner, et également le midi si le bateau est en mer.

Le World Café offre une version buffet pour se restaurer. Comme pour la plupart des croisières maintenant, on ne se sert plus soi-même mais on demande à un serveur ce que l’on veut. On peut y aller à tous les repas, matins, midis et soirs. C’est varié, frais, et ça change tous les jours. Il y a une station pour les pâtes du jour, préparées à la demande devant vous.

Il y a 2 restaurants de spécialités, inclus. On peut donc y diner sans payer de supplément. La réservation y est obligatoire (bien qu’on puisse cependant tenter sa chance sans, en fonction de la place restante). Le premier est Manfredi’s, d’inspiration italienne. Les plats sont copieux, et la carte est fournie. Elle ne change pas au cours de la croisière.

Le second restaurant s’appelle The Chef’s Table. C’est un nom qui peut être mal interprété car sur certaines compagnies, ce terme de Chef’s table fait référence à un diner très particulier, payant et assez cher, très limité en nombre de places. Il s’agit d’un repas gastronomique que le Chef Cuisiner du navire prépare, en général avec accord mets et vins. Sur Viking, ce restaurant ne correspond pas à cela, mais à un restaurant de spécialités dont le principe est de proposer un menu à thème (comme par exemple Asian Panorama ou California Cuisine). Il est composé d’un amuse-bouche, d’une entrée, d’un granité pour couper le repas (un genre de « Trou Normand »), d’un plat principal et d’un dessert. J’ai pu tester 3 menus différents lors de cette semaine de croisière. Ce fut assez irrégulier, mais jamais mauvais. Quelques plats ont cependant marqué des points. Par exemple le crabe en mue épicé ou le carré d’agneau façon Thai : très très bon. Chaque plat est accompagné d’un vin sélectionné par le Sommelier., donc 4 vins différents. Il est possible de choisir des vins de qualité supérieur lors de ce diner, pour un coût de $25 par personne. A noter que si on a acheté l’option Silver Beverage Package, on a automatiquement droit à ces vins, sans supplément.

Il ne faudrait pas oublié le Mamsen’s, situé à l’intérieur de l’Explorer’s Lounge. Il est ouvert également à toutes les heures des repas. C’est une cuisine annoncée bonne pour la santé, avec des fruits incroyablement frais, qui peuvent agrémenter de succulentes gaufres… A midi, on y trouve un steak tartare qui vaut aussi le détour !

Globalement, les plats servis sur Viking sont bons, avec quelques faiblesses mais surtout quelques fulgurances, à trouver au fil des différents menus.

La salle de sport et le spa

La salle de sport est ouverte de 6h00 à 20h00. Peu fréquentée, l’accès y était libre. Elle est équipée classiquement, le matériel est récent et en bon état.

Le spa est inclus dans le prix de la croisière. L’accès en était limité à 6 personnes maximum, pandémie oblige, et il fallait donc réserver son créneau d’une heure. Les vestiaires, en plus des casiers dont la fermeture se fait directement avec sa keycard, sont équipés d’une douche, d’un bain à remous, d’un coin relaxation, d’un sauna et de quoi se faire un thé. La salle principale offre un grand bain avec divers jets, une snow room et un hammam. Le lieu est très agréable, d’autant plus avec si peu de personnes. J’ai carrément eu la chance de m’y retrouver seul, car j’avais choisi le dernier créneau de la journée (l’heure à laquelle les autres passagers dinent !).

Le théâtre, le cinéma, le dôme

Le théâtre a une forme plutôt originale. Entre chaque rangée de sièges, classiques, se trouvent des tables basses avec des fauteuils rotatifs… cela en fait un lieu hybride entre un lounge et un théâtre ! Autre originalité : sur la partie  haute de la salle, de chaque coté, il y a un prolongement qui peut être séparé du reste du théâtre. Cela transforme cette partie en petites salles de cinéma ! On peut y voir des films ou des documentaires.

Autre salle de cinéma : le Dôme. Accessible au niveau de l’Explorers’ Lounge, aux ponts 7 et 8, il s’agit d’une salle en forme de sphère, avec de larges fauteuils, dans laquelle les films sont diffusés au plafond en forme de dôme, par plusieurs projecteurs spécifiques. Cela crée un effet d’immersion impressionnant. Les documentaires ont bien évidemment été filmés pour ce format. Parmi les thèmes : les aurores boréales, des sujets astronomiques, les volcans… Les séances sont réservables depuis la télévision de la cabine. Il y a une vingtaine de place, et des séances tout au long de la durée de la croisière.

L’itinéraire et les excursions

Le parcours autour de l’Islande était particulièrement agréable. D’autant plus que les passagers étaient autorisés à quitter le navire en tout liberté, et même sans masque à l’extérieur. Pour certaines escales, le bateau n’était pas à quai, et il fallait emprunter les chaloupes pour aller à terre et revenir. Très bien organisé, c’était fluide et rapide.

A chaque escale, une excursion est incluse dans le prix de la croisière, et d’autres, payantes peuvent être achetées selon ses envies. L’excursion incluse est en général assez basique (tour de la ville en bus, balade à pied à partir du bateau, etc.), mais suffisante pour apprendre l’histoire de la région ainsi que les us et coutumes locales.

Ayant réservé seulement 2 jours avant le départ de cette croisière, je suis tombé sur des excursions déjà complètes, pour les premiers jours du périple. Pour la 2ème partie du parcours, la plupart des propositions étaient encore disponibles.

Tout au long de la croisière, des conférences sur les lieux visités et leur histoire sont données au théâtre. Très bon moyen d’en apprendre encore plus. Tout ceci fait de Viking une compagnie de très bon niveau quant aux informations données à ses passagers.

A noter une particularité aussi de Viking Ocean Cruises : souvent l’itinéraire inclus une nuit sur place au début et/ou à la fin de la croisière. Une excellente idée qui permet de bien profiter des villes de départ et d’arrivée sans avoir à recourir un hôtel. Ces 2 moments souvent stressants de la croisières en sont grandement améliorés. Sur cette croisière en Islande, au départ de Reykjavik, le bateau est resté une journée de plus sur place, laissant le temps à ceux qui avait employé leur premier jour à rejoindre le bateau de visiter la ville tranquillement.

Le service

Sur ce point, Viking peut se vanter d’avoir un très bon service. Non seulement dans le sourire permanent des serveuses et serveurs, qui vous disent tout le temps « good morning, good afternoon, good evening, have a good night… », mais aussi sur l’implacable volonté de vous rendre service. Une anecdote : alors que je me trouvais dans la piscine à débordement, à l’arrière du bateau, un serveur est venu m’apporter une coupe de champagne, sans que je n’ai rien demandé. Je peux vous dire que ça ne m’était pas arrivé souvent (jamais) ! Les serveurs retiennent rapidement si vous avez le Silver Package et s’adaptent. Ils vous proposent des alternatives à ce que vous avez déjà bu, pour coller à vos goûts. Et ce, sans avoir à être un pilier de bar !

A table, ils retiennent vos différents choix et n’ont que rarement à vous poser plusieurs fois la mêmes question !

Le service en cabine est également impeccable. Si vous avez une réservation le soir dans un restaurant, vous pouvez être sûr qu’ils ne passeront dans votre cabine qu’à cette heure-là, pour éviter de vous déranger. Pareil avec les excursions le matin, ils s’alignent dessus si c’est possible. Cela en fait un service d’une discrétion incroyable. Cependant, le responsable passe vous voir régulièrement pour s’assurer que rien ne vous manque.

Tout au long de la croisière, il n’a pas été rare de pouvoir discuter avec les différents responsables, qui viennent vous demander régulièrement votre avis, s’inquiéter de savoir si tout va bien, comment on a trouvé les plats, l’ambiance, le service… tout ceci expliquant probablement pourquoi le service est top !

Le coût de la croisière 

Viking se situe dans le segment des croisières de luxe. Ce n’est pas de l’ultra luxe, mais je dirais un luxe décontracté. Ils n’ont retenus que la partie agréable des compagnies de luxe : un service impeccable, une politesse à toute épreuve, un prix tout inclus, un nombre de passagers réduit sur le bateau, et un design très classe, sans être pompeux. Et ils ont laissé de coté les gants blancs, le dress code, les « formal nights », les smokings, les majordomes et leurs rituels un peu coincés. Ils ont d’ailleurs aussi laissé de coté d’autres classiques des compagnies moins luxueuses, comme les galeries d’art et leurs ventes aux enchères à répétition, la vente (intrusive) de photos, les files d’attente, la plupart des options payantes et tout ce qui permet à la compagnie de vous faire payer pour tout et n’importe quoi. Et 2 autres choses qui ne sont pas pour me déplaire : le bateau n’a pas de casino, et est réservé aux adultes. Vous ne pourrez donc « malheureusement » pas y trouver de gamins qui crient et courent partout, en sautant sur les canapés…

Donc avec tout ça, le prix s’en ressent. Pour une croisière de 7 nuits autour de l’Islande, au départ de Reykjavik, et pour une cabine « Penthouse » (type intermédiaire entre les cabines avec balcons et les suites), il en coutait $3799 par personne (soit $542 / nuit). A cela, s’ajoutent les frais de service de $105 ($15 par jour et par personne). Le forfait boisson, pour avoir accès à l’ensemble de la carte des bars (à de rares exceptions près, comme certains champagnes ou certains spiritueux très haut de gamme) était à $19 par jour et par personne (avec l’obligation de le prendre pour tous les passagers de la cabine). Montant rentable pour peu qu’on ajoute un ou 2 apéros et qu’on choisisse à table des vins plus cotés. Et d’autant plus amortissable le jour où l’on mage au Chef’s Table, puisque les vins premiums sont alors inclus (au lieu des $25 demandés).

Définitivement une compagnie j’ai très envie de retourner. C’est d’ailleurs prévu, si la pandémie ne vient pas, encore une fois, le remettre en cause : j’ai réservé une transatlantique Sud, de Barcelone à Buenos Aires de 21 nuits. Départ prévu le 14 novembre 2021.

L’album photos sur Flickr est ici.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *