Press "Enter" to skip to content

Les îles grecques à bord du Celebrity Apex

Nouvelle croisière à bord d’un des magnifiques navires de Celebrity, le dernier en date à ce jour (septembre 2021) : le Celebrity Apex, le frère du Edge, sur lequel j’avais adoré ma transatlantique en 2019. Ce bateau n’est pas très différent du Celebrity Edge, à quelques détails près.

Alors que j’avais toujours choisi une cabine Aqua Class sur cette compagnie (qui inclut l’accès au spa et surtout l’excellent restaurant Blu), cette fois-ci j’ai voulu tester une suite, et avoir accès au Retreat, la partie privative réservée aux passagers des suites.

La cabine

Les suites sur Celebrity peuvent atteindre des sommets, avec en particulier l’Iconic Suite ou les Edge Villa, sur 2 étages façon loft. Le premier niveau, plus modeste, sont les Sky Suites, catégorisées de S3 à S1, en fonction de leur localisation plus ou moins avantageuse sur le bateau.

Ma cabine est une Sky Suite S1 (11204), d’une surface d’environ 30 m2. Le lit fait face à la baie vitrée donnant sur balcon d’environ 10m2. Le design est élégant et chaleureux sans être clinquant. Un sofa peut se transformer en lit d’appoint, une table basse et un tabouret complètent le coin « salon ». Une grande télévision (pivotante) surplombe un meuble offrant 3 grands tiroirs et un frigo.Une table amovible prolonge ce meuble. En position repliée, on profite d’un miroir pleine hauteur. En mode déplié, avec un fauteuil placé devant, on a un petit bureau.

Le contenu du frigo n’est pas inclus dans le prix de la croisière… alors qu’il inclut un forfait boisson premium… surprenant. Mais apparemment, l’eau et les bières ne sont finalement pas exclues, et les bouteilles sont régulièrement remises dans le frigo, sans facturation. Autre point surprenant pour cette catégorie de cabine : pas de machine à café.

Les branchements électriques sont complets et on apprécie le boitier qui permet de cacher (un peu) tous les câbles qu’on peut avoir à brancher. Petite déception : alors qu’on retrouve bien des prises à cotés du lit (dont une double prise USB), il n’y rien de l’autre coté du lit… donc pas de branchement pour le smartphone si on est du mauvais coté du lit (ni prise USB, ni prise électrique).

Un point fort de la cabine est son intégration dans l’application Celebrity : tout se pilote depuis son téléphone ! La climatisation, l’ouverture et fermeture des rideaux, l’éclairage (avec plusieurs configurations clef en main)… mais aussi la diffusion de média sur la télévision (photos, vidéos…).

Pour projeter une vidéo de son téléphone sur la télé, le système reprend le principe de Chromecast. Un code spécifique est affichée sur la télévision, et permet de se connecter dessus. Mieux, avec le forfait Wifi Stream (inclut dans le prix de la croisière pour les suites), on peut regarder directement un film depuis Netflix ou tout autre service équivalent en ligne. Pour l’avoir essayé plusieurs fois, je confirme que c’est un très bon système, qui fonctionne parfaitement.

La salle de bain est assez grande et en 3 parties : une large vasque avec 2 robinets entourée de nombreux rangements, une douche-baignoire avec plusieurs mode de jets, et un wc isolé. Le miroir au-dessus de la vasque s’ouvre en 2 pour faire apparaitre une fenêtre donnant sur la chambre et laissant donc passer toute la lumière venant de l’extérieur de la cabine.

Les produits de bains fournis sont de bonne qualité, meilleurs que ceux qu’on trouve en général dans les cabines classiques. Le service en chambre est impeccable.

Le balcon est suffisamment grand, avec 2 fauteuils et un petite table basse (qui aurait avantageusement méritée d’être plus grande, ou carrément d’être une vraie table haute).

Le Retreat

Une suite donne accès au Retreat, un lieu privatif à l’avant du navire. Il est composé d’un lounge, d’une terrasse et d’un pont supérieur extérieur. Le lounge est moyennement grand, mais suffisant pour trouver un coin calme soit dans de larges fauteuils, de grands canapés ou une table façon table de bar. Un petit point faible : quasiment aucune prise de courant électrique n’a été prévue. Ce qui fait que les passagers qui viennent avec leur ordinateur portable se trouvent souvent fort dépourvus !

Avant la pandémie, on trouvait dans ce lounge de nombreuses boissons en libre service, cafés, eaux, vins, bières… mais tout a été retiré. Il reste quelques petits frigos où on peut encore trouver quelques boissons genre soda. Tout le reste est désormais à commander auprès du barman. A certaines heures de la journée, une restauration légère est aussi disponible. De la même manière, j’ai l’impression que l’offre a été réduite (en particulier en terme d’horaire, car durant la majorité de la journée, ce petit buffet était vide la plupart du temps).

De ce lounge on peut accéder via un escalier à un sundeck, également privé et bien plus grand que le lounge. On passe alors par une partie extérieure du lounge, une sorte de terrasse, autre lieu calme. A l’étage on trouve donc de nombreuses chaises longues, un jacuzzi, une petite piscine (que j’appelle un trou d’eau, car appelé ça une piscine serait exagéré !), ainsi qu’un bar ouvert en journée.

J’ai été surpris par le grand nombre de passagers présents ici en journée (au point de parfois ne pas voir de chaise longue vide, on aurait dit le Yacht Club de MSC !). J’ai appris, en discutant avec la concierge des lieux, que sur cette croisière Celebrity avait autorisé beaucoup « d’upgrades », pour faire découvrir le Retreat à un maximum de personnes. Donc à priori pas la densité normale du lieu.

Tout le monde est au petit soin pour les passagers ici, et l’ambiance générale est agréable, même si je me demande si Celebrity n’abuserait pas de son concept en le surchargeant un peu trop. Pour donner un exemple, le jour où la plupart des chaises longues étaient occupées dans le Retreat, il y avait plein de places au bord de la piscine au centre du navire… exactement le contraire de ce à quoi on peut s’attendre, vu le prix à mettre pour réserver une suite !

Le restaurant Luminae

Les passagers des suites ont aussi un restaurant qui leur est réservé, le Luminae. Même effet que sur le sundeck, en particulier au début de la croisière : longue queue et longue attente avant d’avoir une table. Les mêmes causes produisant les mêmes effets ! La croisière progressant dans le temps, les choses se sont normalisées, et l’accès est devenu plus rapide. Ce restaurant est ouvert matin et soir, et le midi si le bateau est en mer (journées sans escale).

Positionné comme un restaurant gastronomique à la Française, dont le chef, Daniel Bouloud, est également Français, la carte offre de très bons plats. Le cérémonial est un peu « too much », à l’américaine. Dans ce restaurant, comme d’ailleurs sur l’ensemble du navire, on trouve beaucoup de serveuses et serveurs originaires de l’Ile Maurice. Une occasion pour eux, et pour nous, de parler français !

Les plats sont variés et généralement bons, bien que la variété des choix soit réduit sur la carte (2 ou 3 entrées, une soupe, 3 ou 4 plats), 3 ou 4 desserts. C’est largement suffisant me direz-vous. Mais c’est bien moins que dans les menus des autres restaurants. La qualité plutôt que la quantité ?

Difficile cependant de ne pas constater que le haut de gamme à la Française ici est à destination d’une clientèle américaine, et que pour des Français, on est plus au niveau d’une bonne brasserie parisienne. Donc un bon niveau, mais pas celui d’un restaurant gastronomique. Si certains plats s’élèvent au-dessus de la moyenne de temps en temps, d’autres plats desservent l’image que Celebrity a voulu donner à ce restaurant.

Je conserve vraiment ma préférence pour le restaurant associé aux cabines Aqua Class, le Blu, qui propose plus de choix, et d’un niveau n’ayant pas à pâlir face au Luminae. A notre que les passagers des suites ont accès également au Blu, sous réserve qu’il reste de la place. Ce qui m’a permis d’y diner un soir et de confirmer ma préférence pour ce restaurant qui reste excellent à travers tous les navires de Celebrity.

Le Luminae est un bon restaurant qui surpasse de loin ce qu’on trouve sur la plupart des compagnies concurrentes, et s’apparente à un restaurant comme celui du Haven sur Norwegian. Peut-être qu’il n’était pas la peine d’abuser de marketing ronflant, qui, finalement, le dessert.

Les autres restaurants

Même si je mets quelques bémols sur la forme, je peux également affirmer que l’ensemble de la nourriture sur le Celebrity Apex est de très bon niveau, largement au-dessus de la concurrence. C’est en particulier vrai pour le buffet, l’Oceanview Café, qui offre une variété de choix toujours étonnante et d’une très grande qualité. Pour moi, c’est le meilleur buffet parmi tous les bateaux de croisières que je connais. Du même niveau que Viking, à ceci près qu’il y a plus de choix (car le bateau est quand même beaucoup plus grand).

Je n’ai pas testé l’un des 4 restaurants inclus dans le prix des croisières (le Normandie, le Cyprus, le Cosmopolitain et le Tuscan), faute de temps, tellement les autres possibilités sont nombreuses, pour une croisière de 8 nuits. Mais tous Les échos que j’en ai eu sont cependant excellents.

J’ai essayé 2 restaurants de spécialités : le Eden Restaurant et Raw on 5 (2 fois !).

Le Raw On 5 est un un restaurant de fruits de mer et de poisson, à la carte. Il porte bien son nom (raw veut dire « cru », dans ce cas) car on trouve pas mal de plats crus, comme les huitres (un classique pour les Français, mais pas si courant que ça sur les bateaux de croisière), des sushis, des sashimis ou des rolls.

Une salade de homard m’a particulièrement plu, et j’en ai pris les 2 fois où j’ai diné ici. Les huitres, d’après le serveur, venaient de France en général, mais cette fois-ci, suite à une rupture, elles ont été approvisionnées à Dubrovnik. Tous les autres plats goûtés n’ont fait que confirmer que pour l’amateur de fruits de mer que je suis, c’est un passage inévitable à bord du Celebrity Apex. Et en y retournant une seconde fois, on a droit à -25% sur la deuxième addition.

Le restaurant de l’Eden, que j’avais déjà testé sur le Celebrity Edge, m’avait également laissé un excellent souvenir, donc cela m’a paru une bonne idée d’y retourner sur l’Apex. La surprise, c’est que le concept a totalement changé. Sur le Edge, il s’agissait d’un menu composé de 5 plats, chaque fois à choisir entre 2 propositions. Désormais on se retrouve avec une longue carte parmi lequel on choisit une entrée et un plat. Plus du tout aussi original. Le serveur insiste sur l’idée centrale de cette nouvelle version du restaurant : l’extrême qualité des ingrédients. On ne sera pas déçu, tout est excellent. Mais on a perdu une partie de l’originalité pour revenir à du plus classique, peut-être pour moins perturber les habitués de la compagnie ? De mon point de vue, ce « Eden Restaurant » est excellent (mention spéciale pour le ceviche et la cassolette de homard), mais se fait coiffer par son équivalent sur le Edge, surtout pour un prix de $55 par personne.

Le reste du navire

Se promener sur les différents ponts du Celebrity Apex est source d’émerveillements. Les styles varient en fonction de l’endroit du navire, mais je trouve tous ces lieux très agréables.

Et pour le fan de cette marque que je suis, j’adore le iLounge, en partenariat avec Apple, où on peut acheter une large sélection de leurs produits, sans payer de taxes !

L’une des attraction majeure des navires de la Classe Edge est la Magic Carpet, une plateforme immanquable par sa couleur orange, sur un coté du navire. Elle se déplace au gré de la journée à différents ponts. C’est un bar et un restaurant avec une vue évidemment incomparable. Positionnée au plus bas, la Magic Carpet sert également d’embarcadère lorsqu’il faut prendre une chaloupe pour aller à terre, rendant l’exercice d’une incroyable facilité.

Le service

Le service était impeccable, particulièrement pour la partie liée aux suites, où l’ensemble du personnel est non seulement à l’écoute des moindre demandes, mais surtout les devance la plupart du temps. Notre « buttler » passait régulièrement nous voir, juste pour savoir si tout allait bien, regrettant presque qu’on n’ait rien à demander, ni aucune plainte ! Le service de chambre, très discret, avait lieu 2 fois par jour, et s’adaptait systématiquement à nos horaires (parfois larges !).

Le protocole sanitaire

Le protocole sanitaire imposait le port du masque en permanence, sauf lorsqu’on était assis, pour manger ou pour boire. La prise de température est quotidienne. La compagnie nous a fait passer 2 tests PCR, un en milieu de croisière, pour contrôle, et l’autre le dernier jour, afin de faciliter le retour au port d’attache et de donner un document officiel aux voyageurs qui en auront besoin pour rentrer dans leur pays.

Aucun cas de Covid n’a été découvert à bord durant la croisière.

Les excursions

J’ai toujours la préférence de sortir à terre par moi-même, sans forcément acheter des excursions auprès de la compagnie. Se différenciant des MSC ou Costa dans cette période de restriction de déplacements, Celebrity laissait ses passagers libres d’aller à terre, sans imposer quoi que ce soit. Autant dire que ça m’a changé de ma croisière précédente sur le MSC Seashore où toute sortie était limitée aux excursions « bulles » de la compagnie (globalement sans grand intérêt !).

Le prix

Pour cette excellente croisière, à tout point de vue, j’avais donc choisi de découvrir l’expérience du Retreat en réservant un Sky Suite. En mode « tout inclus », il m’en a couté $2375 (environ 2000€), soit un peu moins qu’une semaine en Yacht Club sur le Seashore, pour une expérience sans commune mesure, à l’avantage de Celebrity évidemment !

Autant dire que je compte bien renouveler l’expérience ! J’ai d’ailleurs réservé une croisière de 9 nuits sur le Celebrity Beyond en juin prochain !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *